À la découverte du volcan Kawah Ijen et de son lac d’acide


COUPS DE COEUR, L’INDONÉSIE, VOYAGES / samedi, juin 16th, 2018

Voici un extraordinaire chapitre de notre périple : l’ascension du mont Kawah Ijen et ses alentours. En Javanais cela signifie « cratère vert » et effectivement nous avons vérifié il y a bien un lac vert turquoise d’une beauté écrasante. Il est situé à l’Est de Java au milieu de la caldeira de kendeng. Ijen est un volcan explosif encore actif et connu pour avoir le lac le plus acide au monde. On y extrait du minerai de soufre.

Après être partis de Probolingo et son volcan Bromo, nous poursuivons notre route en train jusqu’à Banyuwangi, la petite ville située à l’Est de Java, où l’on prend le ferry pour Bali. C’est clairement un endroit incontournable en Indonésie. Nous avions réservé, en dernière minute, une Guest house nommée Ali Miner Family Homestay pour y séjourner deux nuits. Vous vous demandez peut être qu’est ce qu’il y a à faire dans cette région de l’est de Java ! Alors voici nos découvertes et conseils pour un séjour réussi.

 

L’ascension du Mont Ijen

Le réveil sonne à 2h30 du matin. Dur d’ouvrir les yeux sur le moment et de se dire qu’il va falloir marcher dans le froid ! Mais enfin, on se lève quand même rapidement car nous sommes envahit d’impatience. Ali nous attend déjà dans son 4×4 pour nous amener au pied du mont. 45 min en voiture plus tard, il nous dépose sur les lieux. Masque à gaz embarqués et frontales sur la tête c’est parti pour 1h / 1h30 de marche avant d’arriver au sommet. Nous décidons de partir sans guide. La montée se fait pas trop difficilement.

Il faut savoir que Ijen culmine à 2 700 mètres d’altitude. La montée est assez pentus mais réalisable sans être un grand sportif. Sur le chemin vous vous demanderez pourquoi des hommes attendent avec des chariots. C’est pour amener les flemmards qui ne veulent pas monter avec leurs propres pieds. Cette pratique nous a un peu déplu. Ces hommes sont des mineurs qui deux fois par jours descendent 130 kg de soufre sur leur dos et cela 6 fois dans la semaine. Ali et sa famille sont d’anciens mineurs. Et c’est en nous montrant leurs cicatrices et déformations du dos et des épaules que nous réalisons vraiment le courage de cette famille. Pour améliorer les conditions certains descendent les blocs de soufre en chariot et remontent des personnes pour bénéficier de quelques sous supplémentaires. Alors oui c’est un gain mais tirer des gens sur un tel dénivelé est ultra fatiguant. Nous avons vu des femmes se faire tirer la cigarette à la main et en ayant aucun respect pour ces locaux. S’il vous plaît ne faites pas cela !!

C’était une petite parenthèse qui nous tenait à cœur d’exprimer.

Lors de la montée on aperçoit un très beau ciel étoilé mais pas le temps de trop s’arrêter car les lumières bleues nous attendent. Elles se dressent que jusqu’à une certaine heure et pour pouvoir les apercevoir il faut se dépêcher. Après une bonne heure nous arrivons aux lumières bleues. Vous vous demandez peut être comment en pleine nuit et sans guide nous avons su ou cela se trouvait. Alors c’est simple il suffit de suivre les gens devant vous. Il y a qu’un chemin pour voir cela. Nous arrivons au point d’observation et c’est la déception. On dirait un briquet allumé au loin. Alors qu’on nous en avait fait de belles éloges ! Peut être est ce une question de saison ou autre nous ne savons pas mais clairement nous nous y attardons pas et continuons à monter pour atteindre les 2 700 mètres et admirer le levé du soleil. Il n’y a pas de panneau pour indiquer quelle direction prendre et la nuit ne nous aide pas. Nous apercevons un groupe de voyageurs avec un guide prendre se diriger vers un chemin et décidons de les suivre en espérant qu’ils nous amènent au bon endroit. C’était le bon choix car après quelques minutes nous arrivons au point culminant. Il est 5h et nous attendons patiemment quelques minutes, dans un vent très frais, pour admirer ce beau spectacle qui se dresse autour de nous. Une vue à couper le souffle. D’un côté le volcan Ijen et son lac d’acide éclairé par la lumière du matin avec de magnifiques couleurs pastels qui se dessinent en arrière plan. Et de l’autre, nous observons la mer au loin.

Lac d'acide et volcan Ijen

Voyage à Java

Un moment qui restera gravé c’est certain. Ijen aura été un beau coup de cœur ! Après un petit goûter, nous descendons doucement et admirons le paysage montagneux à la lumière du jour.

Voyage en Indonésie

Java en Indonésie

Sur notre chemin, nous apercevons quelques mineurs qui sculptent dans du souffre pour vendre des objets de souvenir.

Nous traversons une belle vallée qui nous laissera de très beaux souvenirs.

Notre aventure ne s’arrête pas la ! Nous rentrons à la guesthouse au petit matin, bouclons nos sacs après un bon petit déjeuner salé (oui en Indonésie et Asie en général les petits déjeuner sont salé type riz et compagnie !) et partons pour une activité qui n’était pas au programme et qui est sans aucun doute notre plus belle aventure en Asie.

Prix de la journée Safari et ascension du Mont Ijen : 1 500 000 IDR à partager puisque c’est le prix du 4×4 avec chauffeur. Cela inclus l’aller retour au Safari, le repas du midi, l’aller retour au Mont Ijen, l’entrée au parc et la location des masques à gaz.

 

Observer des tortues pondre sur la plage 

C’est par ici !

 

Parlons un peu d’Ali et de sa Guest house !

Ali Miner Family Homestay | 150 000 IDR soit 10 € par nuit pour une chambre avec SDB partagée et PTD inclus

Ijen Minor Family Homestay

Alors ne vous attendez pas à une chambre deluxe ! C’est assez rustique, la douche est froide mais croyez nous, nous avions une grosse boule au ventre lorsqu’il a fallut que nous quittions Ali ! Ces quelques jours passés avec lui ont été très sympatiques. Il propose des prix très corrects. Son Anglais est très correcte nous avons donc pu communiquer avec lui sans problème.

Attention, c’est situé près du Mont Ijen, soit excentré de Banyuwangi. Ne vous y aventurez pas seuls comme nous, acceptez qu’ils viennent vous récupérer à la gare ou autre endroit. La route est très abîmée. On l’a fait avec deux Taxi scooter pour économiser un peu sur le prix qu’il proposait. Seulement, celui de Guillaume lorsqu’il a vu l’état du chemin, l’a déposé pour qu’il continue 2 km à pieds avant d’arriver à destination et bien sûr en pleine nuit et sans éclairage!

Voyage à Java ascension Ijen

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *